Forum RP médiéval-fantastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naira Órinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naira Órinn
Membre du Conseil des Mages
Membre du Conseil des Mages
avatar

Féminin Relations : Fäna Órinn (demie-soeur), Thybalt Stanes (Fiancé)
Messages : 31

MessageSujet: Naira Órinn   Ven 15 Aoû - 14:07

Nom : Órinn. Les familles elfes n'ont pas toutes l'habitude de porter un nom de famille ; aussi Naira s'en choisit un lorsqu'elle entra dans le Cercle.
Prénom : Naira
Sexe : Féminin
Race : Elfe
date de naissance : Naira est née en 653 selon le calendrier elfique (572 selon le calendrier humain). Elle a donc 251 ans. Elle a néanmoins l'apparence d'une jeune femme d'environ trente ans.
Groupe : Elle fait partie du Cercle des Mages et est même l'un des vingt membres du conseil, ce qui, cela dit, ne signifie pas qu'elle approuve toutes les décisions qui y sont prises.
Magie : Pyromancie
Relations et famille : Sa mère, Rinamal et son beau père, Alavaryar, vivent tous deux à Whyrnam. Son père biologique, Fionnlagh, est décédé avant même ses dix ans. Sa demie-soeur, Fanä, est également un mage membre du Cercle, une nécromancienne. Les deux sœurs sont à la fois proches et distantes : Naira aimerait se rapprocher davantage de sa plus jeune, mais Fanä tend à la considérer toujours comme une étrangère, car elle a passé la majorité de sa vie à ne la rencontrer que quelques jours par an. Naira est également fiancée à un demi-elfe, Thybalt Stanes, un biomancien. Bien qu'ils se disent fiancés, les demi-elfes n'ont techniquement aucun droit de se marier. Ils se sont simplement fait la promesse de se marier dès que cela serait finalement possible.
Lieu de naissance : Naira est originaire de Whyrnam, une petite ville située sur la frontière entre les Terres des Fées et les Montagnes de Feu.
Lieu de résidence : Elle vit à Centremonde, dans le bâtiment du Cercle.

Caractère  : Naira est une personne douce et altruiste, et même maternelle. Du fait de son grand âge, malgré son apparence, elle aime apporter sa sagesse, ou du moins son opinion et son expérience aux plus jeunes. Professeur au sein du Cercle, elle aime à penser qu'elle est une mère de substitution pour ses apprentis, qui ont souvent à quitter leurs familles et à les laisser des centaines de kilomètres derrière eux lorsqu'ils rejoignent les autres mages. Cet instinct maternel la suit dans sa vie privée, car l'elfe a toujours observé sa mère avec idolâtrie et a toujours désiré, depuis qu'elle en âge, d'avoir elle aussi un enfant. La naissance de sa demie-soeur l'avait d'ailleurs comblée de joie autant qu'elle l'avait teinte de jalousie envers sa propre mère. Bien que Naira soit tout à fait capable de concevoir un enfant, l'homme dont elle s'est éprit ne peut en effet lui en offrir, étant un demi-elfe, et donc stérile. L'amour qui les lie est si grand qu'ils surmontent tous les deux cette épreuve sans blâmes, se contentant de prier la Déesse de la Fécondité en attente d'un miracle. La fidélité, qu'elle soit envers ses amis, son groupe et son amant est un principe inconditionnel pour l'elfe, l'idée d'aller concevoir un enfant ailleurs est donc loin dans son esprit. De plus, elle adhère à un principe elfique peut-être désuet prédisant que l'amour ne se trouve qu'une fois et se garde tout au long de sa vie.
Sa douceur peut laisser place à une froideur extrême contre quiconque ferait souffrir ses proches. En tant que Mage, Naira possède généralement une maîtrise totale de ses sentiments : s'en prendre aux gens qui lui sont chers sont un des seuls moyens d'effacer le sourire paisible toujours présent sur ses lèvres, au profit d'un regard enflammé et de paroles plus dures.
Sa position en tant que mage et au sein même du conseil laisse parfois libre court à des traits d'orgueil. Naira est un rien vaniteuse, que ce soit d'esprit ou de physique. Elle aime faire état de se connaissances et prend extrêmement soin de son apparence. De même, elle adore qu'on la reconnaissance à l'extérieur en tant que membre du Cercle au premier regard. Il est probable que l'elfe prenne avantage de sa position du fait de son enfance pauvre, et même esclave, comme beaucoup d'elfes l'ont connu.
Elle est franche et ne craint pas de laisser libre court à sa pensée, et lorsqu'elle est en désaccord avec une décision prise au sein du cercle, elle le fait entendre, ce qui lui vaut la sympathie de certains mages et l'antipathie d'autres... Notamment les autres membres du conseil, qui la voient parfois comme un obstacle.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser, son enfance d'esclave à travailler dans les vergers de Whyrnam n'a pas fait de Naira une intolérante. Elle est peut-être fière, orgueilleuse, et franche mais cela ne fait pas d'elle une raciste, car elle sait trop bien à quel point la discrimination  peut être douloureuse. Depuis son entrée au Cercle, Naira tâche d'oublier les différents qu'elle aurait pu avoir autrefois avec les autres races, et considère que si tous peuvent obtenir le don de magie, alors tous sont égaux.

Connaissances : Naira maîtrise parfaitement sa pyromancie, et est souvent perçue comme la pyromancienne de plus au rang au sein du Cercle. Elle est également la seule de sa discipline à faire parti du Conseil. Parfois, Naira enseigne aux jeunes apprentis hors de son domaine de magie pendant quelques jours avant de les laisser à leurs tuteurs respectifs, car les principes fondamentaux de la magie sont tous les mêmes et elle est connue pour apprécier et mettre en confiance les plus jeunes. Elle joue de la vieille, un violon médiéval, à la perfection, et a également de l'intérêt pour l'astronomie ; elle a d'ailleurs tracé plusieurs cartes du ciel dont elle se sert lors des voyages qu'elle entreprend à la recherche des apprentis. Naira est née avant la mort de la langue elfique : bien qu'elle ne la parle pas entièrement couramment et que cela ne soit pas sa langue maternelle à proprement parler, elle en possède ainsi une connaissance approfondie héritée de sa mère et écrit souvent à ce propos, donnant même des cours de linguistique. Bien que la langue ne soit plus usitée, Naira aimerait éviter de la voir complètement disparaître.

Descriptif physique : Naira mesure environ un mètre soixante-quinze. Elle possède de très longs cheveux lisses, noirs comme l'ébène, qui tombent soigneusement sur le bas de son dos et qu'elle laisse systématiquement déliés, bien qu’elle les agrémente parfois de bijoux. Elle est plutôt mince mais dispose d'une poitrine plus que qu'avantageuse qu'elle hérite de sa mère. Ses yeux, taillés en amande, sont couleur vert émeraude, son nez est légèrement retroussé et sa peau est plutôt pâle. Elle possède de longs doigts fins aux longs ongles parfois vernis (composé de jaune d'oeufs et de différents pigments). Ses longues oreilles mesurent environ dix centimètres. Elle aime souvent en caresser la pointe distraitement.
Sa vanité se transcrit au travers de son apparence. Ses cheveux sont toujours parfaitement peignés et elle se lave, se parfume et se maquille systématiquement tous les jours, ce qui n'est pas si courant à Cennestre. Ses lèvres sont systématiquement peintes de rouge. Elle possède de nombreuses robes, couvrantes mais riches, de différentes couleurs, ainsi que différents manteaux à capuche pour les suivre, qu'elle alterne selon ses humeurs. Elle aime également porter des bijoux, notamment sur le front et les oreilles. Elle laissa ordinairement le soin à son anneau du Cercle, seul, d'habiller ses doigts. Car elle adore qu'on la reconnaisse immédiatement comme membre du Cercle, elle ne se sépare absolument jamais de cet anneau, pour quelque raison que ce soit, et emporte toujours à l'extérieur du Cercle un bâton en sorbier qui lui sert de bâton de marche lors de ses voyages.

Histoire succinte :
Naira est née à Whyrnam, toute proche des Montagnes de Feu, terres des Dragons, et elle travailla toute son enfance et une courte partie de son adolescence comme esclave, aux côtés de sa mère, dans les vergers de l'extérieur de la ville. Whyrnam était une ville plutôt fertile, de nombreux orangeraies, vergers de divers agrumes et de poires d'été y sont réunis. Son père était un membre des Elfes Libres, qui fuit la ville peu après avoir assisté à la naissance de sa fille. Elle le connut peu, car non seulement il visitait la famille peu souvent, mais de plus, il mourut alors qu'elle était encore très jeune, lors qu'une attaque. Au début de son adolescence, avant l'apparition de ses pouvoirs, Naira avait songé plusieurs fois à suivre pourtant la même voie, une décision que sa mère redoutait, non pas parce qu'elle était contre la cause pour laquelle son époux avait été tué, mais bien parce qu'il était mort pour celle-ci. Ainsi, la mère de Naira, Rinamal, fut à la fois triste et soulagée lorsque sa fille reçut ses pouvoirs, et ce malgré les quelques incidents qui survinrent dû au fait qu'elle était inexpérimentée -quelques arbres en souffrirent-. Naira avait été une adolescente difficile, au tempérament de feu : sa franchise ne s'arrêtait pas aux frontières de la famille et des employés : les employeurs et les seigneurs eux-mêmes faisaient frais de son honnêteté. Son entrée au Cercle fut une libération pour la jeune fille et la fit quitter toute idée de rejoindre les Elfes Libres. Bien que toujours compréhensive et sympathisante envers leur cause, Naira a depuis longtemps décidé de ne pas suivre cette voie, jugeant que d'autres moyens que la violence devrait être employés.
Sa tutrice, et sa prédécesseur au conseil, vint la chercher elle-même pour l'emmener à la capitale. Naira fut d'abord réticente : elle devait, après tout, laisser sa mère derrière elle, mais la tentation de fuir une vie de misère et de s'élever au rang d'élue parvint rapidement à la convaincre. Naira fut une très bonne élève qui passa son examination à peine une dizaine d'années après son entrée au Cercle. Elle fut promu au rang de membre du conseil peu après la mort de sa tutrice. C’est au cours de ses années au Cercle qu'elle étudia les disciplines qu'elle maîtrise actuellement. Elle y rencontra également son fiancé, tout jeune apprenti, passé son premier siècle de vie seule.
Naira tâche de visiter Whyrnam et sa mère le plus souvent possible. Sa mère finit par se remarier, ce que Naira d'abord désapprouva puis finit par accepter en réalisant qu'il ne s'agissait pas de sa vie et que sa mère méritait une seconde chance après avoir perdu son premier époux si jeune. Peu après, sa demie-soeur naquit. Naira alla la visiter très rapidement et fut émue par l'enfant, bien qu'un peu envieuse. Son envie de devenir mère s'exacerba à ce jour. Fanä, finalement, devint mage à son tour et Naira elle-même vint la quérir pour l'emmener au sein du Cercle, ce qui fut moins un choix qu'une obligation pour la jeune fille. Leur mère fut déchirée par le départ de sa seconde fille, alors que la première, déjà, avait élevée dans la capitale, mais ne s'opposa pas à son destin.
Naira est aujourd'hui souvent confiée la tâche de partir à la recherche des nouveaux mages, ce qui permet au conseil de s'en débarrasser pour quelques temps et aux apprentis d'entrer en douceur dans le monde de la Magie. Naira n'est jamais très insistante, et elle laisse le choix aux jeunes mages de refuser sa proposition. Le Cercle n'est, après tout, pas une prison. Néanmoins, ceux qui acceptent passent souvent quelques jours en sa compagnie avant d'entreprendre le voyage vers la capitale, leur permettant de s'habiter à sa présence et d'être enseignés des connaissances rudimentaires -sans pratique, car la magie ne se pratique qu'à l'intérieur du Cercle-.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Naira Órinn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Étranges retrouvailles (PV Naira)
» Werit-rinn Tavernier nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Cennestre :: Préambule :: Personnages :: Validés-
Sauter vers: