Forum RP médiéval-fantastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naira Órinn
Membre du Conseil des Mages
Membre du Conseil des Mages
avatar

Féminin Relations : Fäna Órinn (demie-soeur), Thybalt Stanes (Fiancé)
Messages : 31

MessageSujet: Bestiaire   Ven 8 Aoû - 17:37

(Sous certaines limites, il est possible de jouer des créatures magiques (voir ci-dessous). Notez cependant que celles-ci sont pour la plupart plus proches des animaux que des Hommes et n'ont pas de langage complexe à proprement parler. Demandez son avis à un administrateur si vous désirez jouer une créature magique.)

Divers animaux et créatures existent dans le monde de Cennestre. Beaucoup d'entre elles sont similaires à ce que nous aurions pu trouver au Moyen-Âge. Ainsi, les bêtes d'élevages tels les porcs, les bœufs, poules, poulets et coqs existent et appartiennent souvent à des paysans en lieu et place de terres cultivables. La pêche est aussi pratiquée et de nombreuses espèces de poissons d'eau douce trouve leur chemin jusqu'aux assiettes des habitants. Les poissons du bord de mer sont également très appréciés. La chasse en forêt se pratique peu, si ce n'est par les nobles, les Elfes Libres, qui peuvent ramener différents gibiers, allant du lièvre à la biche en passant par des oiseaux tels des perdrix. Les faucons et les aigles sont le plus souvent dressés pour être utilisés en tant que messagers ou pour la chasse.
Les chevaux, de différents races, différentes robes et différentes carrures, peuvent être utilisés par les humains, les elfes, les mages pour le voyage, comme monture citadine ou de parade, ou même pour la somme.

Les Dragons

Témoins du commencement, les Dragons sont pour la plupart un mystère pour les habitants de Cennestre, puisqu'ils existaient même avant la naissance des six Dieux enfants d'Aedryht. Ils sont aujourd'hui regroupés dans les Montagnes de feu, un territoire plutôt hostile aux Hommes peuplé de Montagnes pointant vers les cieux et de volcan endormis d'un sommeil trop léger. Plusieurs races de dragon cohabitent pacifiquement en une même communauté et sont même capables de se reproduire entre eux, les différences entre les lignées étant minimes.
Les Dragons disposent d'une hiérarchie sociale complexe. Les Dragons les plus âgés possèdent l'autorité dans la communauté, étant les premiers nés – les Dragons ne sont pas soumis aux règles des Dieux de Cennestre et ne meurent jamais de cause naturelle. En revanche, nombres d'entre eux sont morts de maladies, chassés, ou encore d'anciennes querelles intestines. Tout Dragon est donc descendant des patriarches. Si l'un d'eux venait à mourir, leur aîné prendrait donc la place. S'il est impossible de départager plusieurs aînés, le choix se ferait à l'issu d'un combat : la loi du plus fort est toujours de mise chez les dragons, car un chef doit être capable de protéger sa communauté de toutes les agressions extérieures. Bien que les elfes les côtoyaient autrefois, les Dragons préfèrent désormais rester à l'écart des Hommes qui les voient comme des bêtes stupides assoiffées de sang. En réalité, les Dragons sont intelligents et conscients, en plus d'être loin d'être malveillants. Ils se donnent simplement les moyens de survivre lorsque c'est nécessaire.
Un dragon défendra toujours férocement sa famille. Ils ne sont pas hostiles en tant que tels, mais sont néanmoins extrêmement dangereux, car très puissants et très protecteurs de leurs semblables. Si un Homme venait à faire du mal à Dragon, sa famille pourrait répliquer avec fureur s'il se trouve toujours sur leur territoire. Ils hésitent désormais davantage à en sortir, car ils sont davantage menacés. De plus, ils préféreraient éviter de déclencher une quelconque guerre avec les races peuplant Cennestre.
Les dragonnes passent généralement leur temps à s'occuper de leurs petits et à chasser pour les nourrir. Le devoir des mâles, plus fort que leurs compagnes, est de protéger leur famille. Malgré leur stature imposantes, les Dragons sont sages et même versés en magie. Ils ne sont pas capables de parler, mais ils peuvent converser en toutes langues par le biais de la pensée -ou plutôt, ils parlent en langage universel -. La plupart possèdent un souffle de feu dévastateur. Les plus âgés enseignent leurs connaissances les plus jeunes. Les Dragons sont également capables de percevoir le futur des autres espèces. En revanche, ils sont incapables de s'interroger sur leurs propres futurs.
Ils se nourrissent notamment du gibier trouvable dans les Montagnes de Feu : loups, de nombreux oiseaux et même des phoenix en quantité raisonnable. Les Dragons sont néanmoins capables de s'adapter à de longues périodes de jeûne. Ils sont également un gibier qui peut être recherché : la viande et le sang de Dragon sont des mets estimés qui possèdent des propriétés magiques intéressantes. Ils sont notamment capable de rendre plus fort et plus endurant, et rendent la magie des mages plus puissantes. Les mages ne s'abaisseraient cependant jamais à tuer de telles créatures. Les habitants de Whyrnam, à la frontière des Montagnes de Feu, vendent divers objets récoltés dans les montagnes, tels des écailles de Dragon qu'ils confectionnent également en bijoux. Les écailles s'arrachent ou tombent effectivement et repoussent à la manière des cheveux. Plus rarement, ils trouvent des cornes, arrachées lors de combats.
Les Dragons sont imposants : ils peuvent mesurer une vingtaine de mètres de haut. Les jeunes naissent dans des œufs immenses et ont environ la taille d'un poulain une fois qu'ils en sont sortis. Selon les lignées, leurs écailles luisantes peuvent tout aussi bien être noires, rouges, vertes ou mauves. Leurs yeux, disposant de deux paupières -une verticale et une horizontale en dessous, plus fine- sont le plus souvent jaunes ou verts. Les femelles sont plus ternes que leurs partenaires et leurs cornes sont plus courtes, d'autant qu'elles ne se mettent à pousser qu'à maturité, alors que les jeunes dragons mâles commencent à avoir des cornes après quelques années. Leur queue est ordinairement le signe le plus distinctif pour différencier les différentes lignées : leur longueur, forme et largeur diffèrent selon les races. Ils possèdent des ailes et sont donc capables de voler.

Créatures Magiques

Les créatures magiques sont le plus souvent des créatures humanoïdes crées par différents dieux mineurs. Ils n'ont des races intelligentes que certains traits : ils sont plus proches des animaux que des Hommes et possèdent au mieux des tribus primitives. Certains ont même développé un langage complexe.
Certaines créatures magiques sont plus simplement des animaux plagiarisés par un Dieu mineur quelconque, ou même des créatures altérées par la proche présence des Dragons.

Fées

Les Fées sont une race humanoïde vivant dans les coins reculés des forêts de Cennestre. Elles ont une simple structure sociale semblable à celle des abeilles, où les femelles sont ouvrières et les mâles simplement utilisés pour la reproduction. En revanche, contrairement aux abeilles, la reine n'est pas la seule à enfanter : chaque fée a son partenaire et les princesses fées sont destinées à succéder leur mère. Elles ont même un langage simple – certaines rumeurs rapportent même qu'elles peuvent comprendre et parfois parler le langage des elfes ou des humains. Très espiègles, les fées peuvent être bienveillantes comme malveillantes. Il semble qu'elle ne se rendent simplement pas compte du mal qu'elles pourraient faire lorsqu'elles ne souhaitent que s'amuser – ainsi, de nombreuses histoire d'enfants s’étant perdus en forêt après y avoir suivi des fées sont populaires chez les humains. De plus, elles aiment voler les objets brillants pour agrémenter leurs ruches – structures composées de plusieurs habitations de fées creusées à même l'écorce et le bois des arbres. Elles vivent fréquemment dans les cimes des arbres, puisque les fées savent voler. Elles se nourrissent exclusivement de nectar de fleur, de plantes ou de petits fruits.
Les fées sont minuscules et très fluettes : elles mesurent à peine la taille de l'index d'un Homme. Les petits se nourrissant de nectar de fleur, ou d'un miel de fée, que les mères pré-mâchent pour leurs petits, les femelles, comme les mâles, ne disposent pas de mamelles. Elles disposent de grandes ailes, comparativement à leurs taille, dans le dos, semblable à des ailes de libellule. Elles possèdent également de courtes antennes sur le haut du crâne. Outre ces détails, les fées ressemblent à s'y méprendre à des demi-elfes miniatures, nus, à la peau brillante, partageant les même courtes oreilles pointues. Le battement de leurs ailes produit notamment de la poussière de fée, qui comme le miel de fée est très recherchée pour ses propriétés magiques. Elles ne portent pas de vêtement, mais se maquillent occasionnellement à l'aide de fruits, de sève ou de pollen de fleur. Elles ne vivent qu'une vingtaine d'années tout au plus.
Cliquez pour afficher l'image:
 

Sirènes et Tritons

Les sirènes (appelés Tritons pour les mâles) sont une race humanoïde vivant à l'origine dans les plus grand lacs de Cennestre et même, près des côtes, dans les océans entourant l'île. Les sirènes ne sont pas réellement malveillantes, mais sont néanmoins majoritairement carnivores, leur alimentation de base se composant de divers poissons. Lors de périodes de jeûne, elle survivent en mangeant des plantes aquatiques ou des algues, mais des périodes de famines prolongées peuvent les pousser au cannibalisme. Elles étaient plutôt pacifistes avant la croissance humaine sur les terres, mais sont une race incroyablement stupide, quelconque expérimentation d'un Dieu mineur à l'humour douteux. On attribue d'ailleurs souvent leur création à Aemynd, déesse de la jalousie, car les sirènes ont pour habitude de voler les objet terrestres qui passeraient à leur portée pour en faire collection. Elles sont très curieuses, mais manquent de bon-sens et d'instinct de survie et manquèrent pratiquement de s'éteindre d'elle-mêmes à cause de leur incapacité à apprendre et s'adapter. Avant qu'elles ne deviennent plus violente par nécessité (les humains raffolant eux aussi du poisson, nombreuses furent celles qui se servirent directement chez les pauvres âmes profitant d'un bain dans un lac ou une rivière lorsque la viande commençait à manquer). Les elfes les ayant sauvés de l'extinction en les dressant tout d'abord pour leur apprendre à couper leurs cheveux afin qu'ils ne se prennent pas dans les coraux des côtes ou autre débris marins, les laissant à la proie d'autres prédateurs, elles les attaquent bien plus rarement. Peu de différences existent entre les sirènes nées dans l'eau douce et celle nées dans l'eau de mer, si ce n'est leur alimentation de base. Les sirènes des lacs sont maintenant pratiquement éteintes -les humains n'appréciant que moyennement leurs instincts carnivores-, et les survivantes ont pour beaucoup rejoint leurs cousines de la mer. Les Hommes connaissent désormais les domaines d'habitations des sirènes et tâchent donc de les éviter.
Les sirènes ont un buste humanoïde mais possède une queue écaillée, semblable à celle des poissons, en lieu et place de leurs jambes. La peau qui les recouvre est très épaisse et grisâtre, semblable à celle des requins. Leurs branchies, situées sur leur cou sont apparentes et leur appareil auditif est protégé par deux nageoires plutôt que des oreilles.Celles-ci sont généralement cachées par leurs cheveux.  Elles ne possèdent pas de nez, ni de lèvres et leurs bouches sont remplies de centaines de petites dents pointues, aiguisées comme des rasoirs. Leurs yeux sont également adaptés à la vue sous l'eau : ils sont entièrement colorés de tons sombres allant du noir au bleu roi et sont légèrement translucides. De même, ils sont protégés d'une deuxième paupière se fermant à l'horizontal, transparente. Ils se reproduisent à l'image des poissons et allaitent leurs petits jusqu'à l'âge des premières dents. Les sirènes peuvent vivre une quarantaine d'années.
Cliquez pour afficher l'image:
 

Licornes

Les licornes sont semblables en tout point à des chevaux et peuvent même se reproduire avec eux. Elles donnent naissance alors à des alicornes, stériles, à la robe classique mais disposant d'une corne sur le front. Les licornes ont une robe blanche immaculée ou argentée et une corne blanche sur le front. Leur crinière sont le plus souvent blonde ou blanche. Elles sont plutôt rares et maintenant protégées, car les chasseurs aimaient les tuer pour récolter de leur sang ; un liquide aux puissantes propriétés magiques et curatives.

Cliquez pour afficher l'image:
 

Phoenix

Créatures très rares, on ne rencontre ces oiseaux au plumage enflammé ou doré que dans les Montagnes de Feu. La légende veut que les phœnix soient nés de l'altération de faucons vivant dans les vallées des Montagnes de Feu, trop proches des dragons. D'autres rumeurs signalent qu'il pourrait s'agir d'une autre hybridation entre les ancestraux dragons et les espèces qui peuplent Cennestre. La seule particularité des phœnix, qui partagent ordinairement le même régime et les même instincts que les rapaces ordinaires, est de renaître de leurs cendres une fois s'être consumés de vieillesse. En revanche, ils ne renaissent pas de mort accidentelle. C'est à cause de cette particularité que les Dragons sont invoqués comme leur créateurs, intentionnellement ou non : aucune créature des Dieux ne pourrait ainsi effrontément briser le cycle du renouveau et renaître encore et encore. Malgré cette particularité, les phœnix ne sont pas si nombreux : en effet, les cendres de phœnix peuvent être récoltées avant leurs renaissances et ainsi empêcher le phœnix de vivre à nouveau. Or, comme pour beaucoup de produits issus de créatures magiques, ces cendres sont recherchées et peuvent se vendre à bon prix. Des chasseurs de Whyrnam bravent souvent les dangers des Montagnes de Feu pour espérer récolter quelques milligrammes de cendres.

Cliquez pour afficher l'image:
 


Arachnéens

Les Archéens sont des créatures dont le buste est humanoïde, mais terminé d'un abdomen d'araignée. Aucun cheveux ne poussent ce ce qui semble être leurs crânes et ils disposent d'une bouche sans lèvres serties de centaines de dents et de crocs empoisonnés. Plutôt que deux yeux, ils en ont quatre, tous entièrement noirs comme ceux des araignées. Les individus féminins sont indissociables des individus masculins pour un œil non-averti (comme beaucoup d'espèces n'en ayant pas le besoin, les femmes n'ont pas de mamelles comme les humaines les auraient sur le buste) : leur abdomen est simplement plus gros pour pouvoir accommoder la progéniture lors des périodes d'accouplement. Les arachnéens mesurent environ un mètre de haut. Ils ont trois pattes d'araignées de chaque côté de l'abdomen, et deux bras accrochés à leur buste, néanmoins en lieu et place de réelles mains, ils ont plutôt des pâtes poilues et griffues, à deux 'doigts' seulement. Bien qu'ils puissent supporter des périodes prolongées de jeunes, ils ont un appétit vorace et capturent généralement leur proie en leur injectant leur venin paralysant, puis la garde en réserve dans leurs nids, pris au piège dans leurs toiles. L'organisation des arachnéens est très sommaire, les tribus vivent dans des nids mais chaque individu n'obéit généralement qu'à ses propres règles, il n'y a donc pas de dominants. Chacun trouve instinctivement sa place dans le nid, les femelles s'occupant des petits et des travaux et les mâles chassant la nourriture. Les arachnéens se servent de leurs toiles pour capturer leur proie et la conserver, mais ils ne tissent pas de grandes toiles comme le feraient des araignées ; ils chassent grâce à leur rapidité et leur discrétion des proies allant de la taille d'une souris à celle d'un poulain. Il peut leur arriver de s'attaquer aux hommes, notamment si l'on approche de leurs territoires en nombre réduit, car autrement, ils ne mettront pas le nid en danger. Plusieurs déclinaisons d’arachnéens existent, notamment les arachnéens des montagnes, avec lesquels les nains ont parfois des déboires, dont la peau et la robe sont dans des tons de gris et de marrons, et les arachnéens des forêts, plutôt dans tons entre le marron et le vert foncé. Les arachnéens des montagne installent souvent leurs nids dans des cavités naturelles, alors que les arachnéens des forêts s'isolent des les cimes des plus hauts arbres.

Cliquez pour afficher l'image:
 

Centaures

Les centaures semblent d'être créatures hybrides à l'image des arachnéens, dont le buste est humanoïde, mais celui-ci se continue sur un corps chevalin. Néanmoins, leur buste comme le reste de leurs corps est recouvert des poils cours du cheval jusqu'au visage. Les centaures mesurent environ la même hauteur et largeur qu'un cheval classique. Mâles comme femelles ont également une très longue crinière poussant tout le long du dos, dans des tons allant du noir au blanc en passant par le brun et le blond. Les femmes possèdent des mamelles épargnées par les poils afin de pouvoir allaiter leurs petits. Néanmoins, les centaures sont entièrement végétariens et se nourrissent généralement de fruits, de feuilles ou même d'herbe si nécessaire. C'est donc une espèce généralement pacifique si l'on ne l'agresse pas, mais on a déjà vu des centaures s'attaquer à des nains ou des humains qui désiraient les déloger de leur résidence temporaire. En effet, les centaures n'ont pas de territoire à proprement parler car ils sont plutôt itinérants et changent fréquemment de foyers, mais le nid qu'il intègre durant plusieurs jours est néanmoins leur seul toit et protection pour la durée de leur installation. C'est pourquoi les centaures peuvent poser problème aux humains et aux nains, car il n'est jamais possible de savoir s'ils ne vont pas s'installer dans un site le lendemain, interrompant des travaux ou s'appropriant plus simplement une zone appartenant à l'une de ses deux races. On en trouve, sans réelle divergences, dans les montagnes peu hautes ou les vallées, et dans les plaines.
Certains possèdent des cornes et des bois, à l'image de taureaux ou de cerfs, néanmoins ceux-là ne semble être que des déclinaisons minimes et non une race de centaures à part entière, car ils intégré dans les mêmes groupes que les autres. De même, leur queue peuvent différer entre des queues de chevaux, cerfs, taureaux, ou autres, sans que cela ne semble être un facteur déterminant dans une catégorisation de races de centaures. Leurs oreilles sont similaires à des oreilles de chevaux, et leur communication ressemble à des hennissements, à quelques variations près.

Cliquez pour afficher l'image:
 

Dryades

Les Dryades sont plus proches des plantes que des animaux, mais ont une apparence humanoïde variant sensiblement. Généralement, lorsque l'on tombe sur un domaine de dryade, leurs territoires ont l'apparence d'une portion de forêt dans laquelle les arbres semblent avoir été sculptés avec des formes humaines. Néanmoins, les dryades peuvent bel et biens e mouvoir, même si ces mouvements sont très lent, se déracinant pour parfois changer de paysage. Ainsi, certaines clairières se voient transformer progressivement en forêts lors de passage de dryades, et ceux jusqu'à ce qu'ils décident de s'établir ailleurs. En théorie, les dryades seraient des imitateurs, certains plus doués que les autres, certains choisissant des silhouettes féminines et d'autres plus masculines. Faisant plutôt parti de la flore que de la faune, néanmoins, les dryades sont asexuées et se reproduisent à l'aide de spores et de glands. Pour beaucoup d'habitants de Cennestre, les dryades ont été crées par la déesse Nature afin de protéger les forêts lorsque les humains ont commencé à déboiser le territoire, et seraient en grande partie la raison pour laquelle les grandes forêts des terres des loups existent toujours. Ils semblent se nourrir, comme les arbres, de l'eau et des nutriments présent dans la terre qui les accueille, et l'hypothèse de leurs déplacement serait qu'ils cherchent des terres plus hospitalières pour se nourrir le temps que leur foyer précédent se régénère.

Cliquez pour afficher l'image:
 

Gobelins

Les gobelins sont de petits être humanoïdes qui peuvent mesurer entre un mètre et un mètre dix, dont la peau est dure et rugueuse comme du cuir, dans des tons allant du gris au vert, en passant par le marron. Leur bouche dispose de nombreuses petits dents pointues, car ils sont des carnivores et se nourrissent normalement de petites proies de la taille de rats jusqu'à la taille d'un chat. En cas de grandes famines néanmoins, on les as déjà vu attaquer des nains. Ils possèdent de longues oreilles tombantes Ils ont une grande menaces dans les mines et les galeries naines qui sont leur lieu d'habitation de prédilection, faisant leur territoire dans des galeries naturelles plus étroites. Ils possèdent une société primitives divisées en plusieurs clans, qu'un mâle dominant dirige. Les femelles sont plus menues que les mâles mais ils existe peu de différence entre les deux, si ce n'est leurs sexes et mamelles. Ils sont très territoriaux, ce qui explique également pourquoi les nains ont souvent eu à les déloger par la force lorsqu'ils décident de construire dans l'un de leurs habitats naturels. Ils sont, du fait, depuis, d'un naturel plus belliqueux et certaines petites tribus ont engagé des représailles contre les nains, armées d'armes très rudimentaires, tels des gourdins ou des cailloux. Ils semblent posséder un langage primaire formés de cris d'intensité diverses et plus ou moins graves ou aigus.

Cliquez pour afficher l'image:
 

Harpies

Les harpies sont des humanoïdes dont le buste est proche de celui d'un humain, bien que leurs bras soient en réalité d'immenses ailes et les jambes terminées par des serres acérées. Elles sont ainsi couvertes de plume sur tout le corps mis-à-part leur visage : leur crâne, également, ne dispose pas de cheveux mais bien d'une crête de plumes. Les femmes sont reconnaissables car, outre leurs mamelles, car ils sont plus proches des mammifères que des oiseaux et ne sont pas des ovipares, leurs couleurs sont plus ternes : marron, gris, pour la plupart. Les mâles arborent des couleurs un rien plus panachées, tel le vert, le orange, le rouge, mêmes si celles-ci ne sont tout de même pas criantes. Les mâles sont également plus imposants que leurs partenaires. Ils chassent à l'image des rapaces en fondant sur leur proie et l'attrapant de leurs serres acérées sans crier garde. Elles peuvent être trouvées dans les cimes les plus hautes des arbres, partageant un habitat commun avec les arachnéens – qui sont d'ailleurs des proies de choix-, mais également dans les cimes des hautes montagnes du nord et de l'est, où elles attaquent plus volontiers des Phoenix ou des griffons, ou parfois des humains ou des nains infortunés. Néanmoins, les Hommes connaissent et évitent les domaines des harpies, un nid de harpies -composé de plusieurs nids géants similaires à ceux des aigles, avec plusieurs familles de harpies y vivant- ne se déplaçant jamais et leur progéniture prenant la relève après leurs parents. Les harpies attaquent toujours en groupe et possèdent un système complexe de cris de ralliement, d'attaque ou même de retraite. Les plumes de harpies sont très recherchées pour leur propriété magiques, tout comme beaucoup de denrées provenant de créatures magiques, mais il peut être difficile de les différencier de plumes de grands oiseaux, ainsi les arnaques ne sont pas rares.  

Cliquez pour afficher l'image:
 

Griffons

Les griffons, comme les phoenix, vivent exclusivement dans les Montagnes de feu, et il est donc une hypothèse courante de dire que ces animaux ont été également crée à partir d'oiseaux, d'aigles plus précisément, ayant été altérés par la proche présence des dragons. Les griffons font environ un mètre cinquante de haut pour plus de deux mètres de large, et possèdent une tête de de grandes ailes d'aigle, ainsi que des serres à l'avant de leur corps, cependant l'arrière de leur corps a plutôt l'apparence d'un grand félin. Les plumes de griffons sont des denrées rares, comme les plumes ou les cendres de phoenix. Il semble que les griffons vivent tout à fait comme des aigles et chassent de la même manière, ils sont également des ovipares. On estime qu'ils puissent vivre presque cent ans. Certains habitants de whyrnam et d'ailleurs ont pour ambition de dompter des griffons et d'en faire des montures volantes, néanmoins leur dressage est loin d'être une chose aisée et ces montures sont donc extrêmement rares et encore non usitées en dehors de voyages d'essai.

Cliquez pour afficher l'image:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bestiaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bestiaire
» Bestiaire fantastique
» ~ Le Bestiaire ~
» Page 2 ¤ Le Bestiaire de Oo-Spn
» Le Bestiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Cennestre :: Préambule :: Encyclopédie-
Sauter vers: