Forum RP médiéval-fantastique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorcellerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naira Órinn
Membre du Conseil des Mages
Membre du Conseil des Mages
avatar

Féminin Relations : Fäna Órinn (demie-soeur), Thybalt Stanes (Fiancé)
Messages : 31

MessageSujet: Sorcellerie   Lun 11 Aoû - 16:02

Il est important de ne pas confondre magie et sorcellerie, car les mages prendraient cette allusion pour le pire des blasphèmes. Si la magie est un talent inné offert par les Dieux, la sorcellerie, elle, extrait les propriétés magiques de toute chose afin de les exploiter. Les sorciers n'ont cependant aucun don, la sorcellerie étant une discipline pouvant être simplement apprise par n'importe qui, quelle que soit sa race, son âge, son sexe. Ils sont cependant considérés comme des blasphémateurs, qui vont au delà de la volonté des Dieux : seuls les mages devraient posséder le droit de manipuler la magie, sous quelque forme que ce soit. De plus, les sortilèges des sorciers peuvent même produire des effets ne devant être réservés qu'aux Dieux, que même les mages sont incapables de produire, tels créer la vie – faire tomber une femme enceinte, et ce même si elle est stérile –, ou provoquer la maladie. D'autant plus que la plupart des sorciers sont malveillants et agissent par appât du gain. Très peu de sorciers sont connus pour leurs bénédictions et leur bonté d'âme. La plupart sont motivés par l'argent et leur bien-être personnel, peu importe les vies qu'ils auront à gâcher ou sacrifier pour y parvenir. D'autres ne réalisent simplement pas le mal qu'ils commettent, jugeant que certains sacrifices sont nécessaires pour que les désirs d'autres soient accomplis. La sorcellerie est parfois dénommée les Arts Noirs.
Les sorciers font pourtant souvent appel à une déesse mineure qu'ils sont les seuls à vénérer, Drýicge, Déesse de l'Eclipse. Les sorciers et sorcières considèrent que  Drýicge est une déesse mineure en quête de pouvoir et du rang de Déesse majeure et par voie de conséquence, est responsable des différentes phases de la lune. Certains jugent même qu'elle fut autrefois une Déesse majeure mais fut bannie du panthéon car trop assoiffée de pouvoir, désireuse de régner sur les autres Dieux en lieu et place de sa propre mère : elle aurait été la déesse jumelée de la lune ; la déesse des étoiles. Peu de croyants non-sorciers s'accordent sur son existence. Les sorciers favorisent ainsi les lunes décroissantes pour leurs rituels, l'idéal étant encore d'opérer les nuits de nouvelles lunes.

Les rumeurs courent sur les pratiques des sorciers. Ils possèdent différentes recettes pour créer leurs sortilèges et potions, utilisant tout autant des ingrédients communs et des ingrédients plus rares et plus difficiles à obtenir, qui sont très prisés dans la communauté des sorciers, tels du sang ou des écailles de Dragon, de la poussière de fée, des dents de sirènes, des cendres de phoenix, du sang de licorne, et ainsi de suite. Les effets de la sorcellerie peuvent se révéler désastreux et leurs sortilèges demandent toujours une contrepartie, ou tournent simplement dans une direction que le sorcier ou le client n'avait pas envisagé. Ainsi, bien qu'ils soient capables de pratiquer la divination, ils ne voient que les événements proches ainsi qu'ils seront si les circonstances restent inchangées : ils sont incapables de différencier les points fixes du temps. Certains rituels requiert même des sacrifices d'animaux ou même d'Hommes.
On dit que de nombreuses sorcières conseillent et aident les seigneurs trop ambitieux. Même certains mages avides se sont laissés tenter par la sorcellerie et les pouvoirs qu'elle possède.

Les sorciers se réunissent les nuits de lune décroissante dans des endroits discrets et isolés où ils peuvent pratiquer leurs arts sans se faire repérer par les forces militaires, ou pire, les mages. La majorité des mages vivant à Centremonde, les sorciers et sorcières vivant en province ont peu de soucis à se faire les concernant, cependant il existe bien des sociétés de sorciers dans la capitale. Le conseil des mages ordonnent à ce que les sorciers, ou du moins ce que l'on accusent de sorcellerie leurs soient remis, afin qu'ils puissent avoir droit à un procès. Si preuve de sorcellerie il y a, les accusés sont condamnés à mort. Certains chasseurs de sorcières, notamment parmi les mages et les seigneurs, ne s'embarrassent pas de ces formalités et les tuent sans remords.

Voici quelques exemples de sortilèges pratiquée par les sorciers. La plupart requiert des rituels complexes ou la préparation de potions. Les ingrédients et fonctionnement de ces rituels sont bien gardés des sorcières.


  • Malédictions et Bénédictions
    Les sorciers possèdent un large arsenal de malédictions en tous genre, qu'ils font s'abattre sur la population grâce à des rituels. Leurs effets sont variés : malchance (allant de la pauvreté à la mort des gens qui vont sont proches), folie, maladies (des variantes de pestes ou de lèpres notamment), peurs et phobies exacerbées. Les sorciers peuvent également aspirer la créativité et l'inspiration, ou l'énergie plus simplement de quelqu'un, rendant leurs victimes ennuyeuses, dépressives et même suicidaires. Les ingrédients diffèrent selon le type de malédiction. Des sacrifices peuvent être exigés.
    Les bénédictions sont plus rares mais existent bel et bien et fonctionnent souvent sur les mêmes principes.
  • Métamorphoses
    Les pratiquants de la sorcellerie peuvent transformer à l'aide de potions, d'autres ou eux-mêmes en différentes créatures. Le sacrifice de la créature choisie est nécessaire pour l'accomplissement d'un tel sortilège. Ils peuvent même se transformer en une autre personne. Les effets sont néanmoins limités dans le temps, généralement à une journée et une nuit...
  • Divination
    Les rituels de divination utilisent souvent des étendues d'eau claire agrémentées de divers ingrédients, notamment de l'herbe à rêves et des ingrédients draconiques.
  • Vaudou
    A l'aide, entre autre, de poupées et de parties du sang de la personne devant être ensorcelée, les sorciers sont capables de pratiquer le vaudou. Cela peut aller jusqu'à la mort de la victime dans les pires cas.  
  • Puissance magique
    Les sorciers sont capables de concocter des potions, à l'aide d'ingrédients récoltés sur les créatures magiques, et notamment du sang, pouvant augmenter la puissance d'un mage de manière drastique durant une durée limitée. La puissance peut être accrue de manière moins temporaire et exponentielle si les potions sont ingérées quotidiennement.
  • Manipulation des sentiments
    Le sorcier peut manipuler les sentiments d'une autre personne envers une autre. Des rituels ou des potions peuvent être utilisés selon la puissance du sentiment. D'horribles histoires de sacrifices humains censés rendre une femme dépendante à un seigneur jaloux circulent dans les communautés.  C'est une magie qui peut se retourner très facilement contre le client. La force des sentiments de la victime peuvent la rendre obsessive, oubliant son bien-être au profit de l'autre. La jalousie, ou plutôt la possessivité peut également être dévastatrice.
  • Fécondité
    La cible de ce sortilège doit ingérer une graine de pêche spécialement traitée ; le secret de la préparation d'un tel sortilège est bien gardé des sorciers. Divers ingrédients sont bouillis dans un chaudron : le jus d'une grenade, un poisson égorgé au dessus du feu, les fluides d'un homme fécond,  ainsi que le sang d'une victime. Une vierge ou un nourrisson garantissent un meilleur résultat. La graine est trempée dans cette mixture. La plupart du temps, les sorciers trempent une poignée de graines. Si la première graine ne fait pas effet, le cible peut ainsi en ingérer une autre pour accroître les chances. C'est cependant à ses risques et périls : si le sortilège s'avérait marcher trop bien avec trop de graines ingérées, la cible donnerait alors naissance à des jumeaux. Dans un tel cas, pour combler cette seconde vie offerte sans compensation, la mère mourrait en couche.
  • Jeunesse Eternelle
    Ce sortilège est connu pour nécessiter des sacrifices fréquents afin d'allonger son espérance de vie. Des bains de sang sont souvent requis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sorcellerie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sorcellerie] Alexii (Procès accéléré)
» [Relaxé] [Sorcellerie] Choupettezou59 (16/06/1457)
» SDA et sorcellerie
» La Sorcellerie
» Bloquer la sorcellerie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Cennestre :: Préambule :: Encyclopédie-
Sauter vers: